Accueil » Recherche » Articles » Levant / Moyen-Orient

18/01/2022

 

Les Gardiens de la Révolution Islamique : un Etat dans l'Etat ? - Par Alexis Benlarbi - De Carvalho & L. Berthaud

 

"Les choses se sont cependant accélérées après 2003 et l’émergence des conservateurs sur la scène politique. La présence des Pasdarans s’est alors clairement affirmée dans les mécanismes politiques du pays. Soutenu par Ahmadinejad, ils ont forcé le président Khatemi à abandonner un projet de fusion avec une entreprise turque, en occupant l’aéroport de Téhéran 2004. De plus, de nombreux officiers se sont présentés aux élections législatives cette même année. Les Pasdarans se sont donc réellement affirmés sur la scène politique en occupant massivement le parlement iranien. Cette avancée s’est concrétisée dans les sphères supérieures du pouvoir, puisque Ahmadinejad a nommé plusieurs commandants pasdarans à des postes administratifs clés. La prédominance du caractère politique des pasdarans ainsi que leurs rapports étroits avec les cercles de pouvoirs conservateurs font apercevoir l’ombre de Khamenei en arrière-fond. Au point où les Gardiens de la Révolution peuvent aujourd’hui être considérés comme une armée politique intérieure au service du Leader Suprême. Fort de ce soutien, les pasdarans bénéficient de forts avantages économiques et connaissent une rapide ascension politique, tant qu’ils appuient la politique de Khamenei (...)"