Accueil » Recherche » Articles » Stratégies et renseignements militaires

03/05/2022

 

La nécessité du temps long dans la Grande Stratégie - Par Jules Rioche

 

"Au-delà de la langue, des rites, et traditions, l’histoire est un outil au service d’un Etat afin de construire des points de repères et une identité commune pour sa population à travers une perspective qui lui est propre. (...) 

De plus, il ne faut pas oublier que, dans le déroulement de cette histoire, figure en toile de fond la géographie. Élément fondamental d’un Etat puisque « la carte crée le territoire et le bien commun, la tentation du voisin et donc le conflit : chacun regarde dans le jardin de son voisin, se méfie de son regard et se bat pour défendre ses intérêts et c’est bien cette notion d’intérêt qui s’avère centrale dans toute politique humaine, c’est elle qui a façonné l’histoire des peuples et celle des Etats. […] le rapport à la terre – ou à la mer – est à la base de tout, en particulier de l’état d’esprit d’une population, de la défense des biens particuliers puis de celle des intérêts nationaux». (...)

Ces deux éléments sont à la racine de ce que le Général Bruno Mignot nomme les « invariants stratégiques ». Ces derniers sont des clés de lecture afin de concevoir les comportements d’Etats ennemis ou alliés avec le plus de pertinence possible, en l’occurrence ici, et de manière non exhaustive, les Etats-Unis, la Russie, la Chine et la France, car comme disais Sun Tzu « connais ton ennemi et connais-toi toi-même eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux».